Yangon, une cité sous-estimée

Yangon en vidéo ça donne quoi? Va jeter un coup d’oeil à mon VLOG!

 

Des rues qui débordent de vie, des pagodes sublimes, beaucoup d’espaces verts et une architecture coloniale surannée mais charmante: Yangon dispose de bien des atouts. La plupart des touristes semblent limiter leur visite à la Paya Shwedagon, site incontournable de la principale ville birmane. Pourtant, elle mérite davantage d’attention.

Ce qui surprend au premier abord, c’est la végétation. De l’aéroport au centre-ville elle est présente partout, et s’infiltre même, jusque sur les façades des immeubles. Un atout non-négligeable lorsque l’on sait à quel point le soleil frappe fort dans cette région .

Petit tour d’horizon de ce qu’il ne faut pas rater à Yangon!

La ville, la vie

Rue Yangon
Les rues parallèles aux axes principaux sont relativement calmes.

Comme toutes les grandes villes, Yangon fait face à la pollution et au bruit. Mais dans des proportions qui restent acceptables pour prendre du plaisir à marcher le long des artères.

Les axes principaux est-ouest que sont Maha Bandula Road et Anawratha Road grouillent de vie. Le matin plus particulièrement, lorsque les étals improvisés s’organisent. Viande, poissons frais, fruits, légumes et jupes traditionnelles réveillent tous les sens.

Il ne faut pas hésiter pour autant à s’engouffrer dans une rue parallèle (à sens unique) et y apprécier le calme de la ville. Seuls quelques véhicules les traversent et les bâtiments d’époque colonial, même délabrés, donnent un charme désuet à ces ruelles.

 

Mieux, les balades hors des sentiers battus peuvent vous mener à faire des rencontres inoubliables.

Trishaw
Les trishaw sont relativement rares dans les rues de Yangon

 

Rue Yangonv2
Dans les rue du Downtown.

Les pagodes: au cœur de la culture bouddhique

Le bouddhisme constitue historiquement la base de l’identité birmane. Les pagodes (Paya) sont donc fortement fréquentées par les locaux. À la fois lieu de vie et de prière, elles offrent aussi une pause relaxante aux visiteurs à la recherche de calme. Reine de toutes les pagodes, la Paya Shwedagon et ses alentours méritent une bonne demi-journée.

Paya Botataung, havre de paix près du fleuve

Botautang
À l’entrée de la Paya Botautang attendent d’éventuels clients. Les touristes sont rares à cet endroit.

La Paya Botautang est une oasis de tranquillité, malgré la proximité du Strand, artère huit voies qui longe la rivière Yangon. C’est le premier lieu saint que j’ai visité après une nuit d’avion et une courte sieste. L’occasion pour moi de découvrir mon premier zedi (ou stupa), nom donné aux monuments côniques, effilés au sommet, qui trônent au milieu des pagodes. Le manque d’informations en anglais peut toutefois en rebuter plus d’un, surtout lorsque l’on a aucune connaissance en culture bouddhique.

Je ne saurait que vous recommander de pousser un peu plus loin pour observer le fleuve.

 

 

 

Paya Sule: la pagode-giratoire

Sule

La Paya Sule, c’est un peu le cœur géographique de la ville. Deux des principaux axes routiers s’y croisent. La pagode, elle, fait office d’immense giratoire. Malgré tout, une fois à l’intérieur, on oublie vite le bruit de la ville.

Un sympathique birman prénommé Zaw, m’y a gentillement expliqué comment augmenter mon karma: en donnant trois coups sur une cloche sacrée, ou en arrosant cinq fois Bouddha puis trois fois mon animal-symbole (le lion, pour les personnes nées un mardi).

Paya Shwedagon, la géante dorée

Shwedagon
Les nuages sont bienvenus pour visiter la Paya Shwedagon, les zones d’ombres y étant plutôt rares.

S’il y a bien un monument à ne pas rater à Yangon, c’est elle. Ça tombe bien, car son zedi doré se voit de loin ! On y rentre par l’un des quatre escaliers monumentaux bordés de dizaines d’étals de marchands. Une fois à l’intérieur, on se laisse bercer par les prières  et le résonnement des cloches.

Je m’y suis rendu un matin, un peu avant 7h, et j’étais loin d’être seul. L’enceinte est tellement immense (46 hectares), que même par journée de foule, vous y trouverez nécessairement un coin tranquille. Les parcs alentours offrent de beaux de points de vue sur l’élément central. Côté est, le quartier déborde de vie avec ces nombreuses échoppes.

Ha! Si vous voyez des cages remplies de moineaux, ne vous en faites pas, ils ne sont pas voués à la consommation ! Les bouddhistes les achètent pour les libérer, et ainsi augmenter leur karma.

Petit conseil: les moines ne sont pas autorisés à faire l’aumône. Ceux qui demandent des dons sont donc probablement des usurpateurs. Par contre, si vous prenez un moine en photo, il peut être sympa de lui laisser un billet.

Moines Shwedagon
Les moines de sexe féminin sont reconnaissables à leur robe rose.

Où manger et dormir ?

Comme toute grande ville de 6 millions d’habitants, Yangon regorge d’hôtels pour tout type de voyageurs. Si le fait de dormir dans un petit dortoir et de partager votre salle de bains ne vous gêne pas, je ne peux que vous conseiller le Four Rivers Youth Hostel. À 8$ la nuit, c’est certainement le top en termes de qualité-prix.

Pour casser la croûte, il vous faut vous rendre au moins une fois à 19th street. Le soir (n’y allez pas trop tard, les restaurants ferment leurs portes à 22h), les établissements spécialisés dans les grillades débordent. Vous pourrez même goûter quelques insectes grillés auprès d’un marchand ambulant.

Que faire si vous avez faim et que vous ne trouvez aucun lieu qui vous inspire ou qui dispose d’une carte en anglais ? Observez ! S’il y a du monde qui fréquente un restaurant ou un stand de rue, c’est probablement bon signe! Même dans des petits bouibouis où personne ne vous comprend, vous trouverez quelque chose pour vous sustenter. Il y aura peut-être même quelqu’un qui sera disposer à vous aider à commander.

À bientôt!

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s