Angkor, la majestueuse

On peine à le distinguer à travers la végétation. Comme partout ailleurs à Angkor, la nature a fini par reprendre ses droits sur le Preah Palilay. Quand bien même il semble assez clair que les arbres qui le devancent ont été taillés il y a quelques années.

Angkor Thom
La nature a repris ses droits sur le Preah Palilay.

Le Preah Palilay n’a rien d’exceptionnel en soi, par rapport à ses fameux voisins. Il n’a ni le faste d’Angkor Wat, ni cette ambiance mystique qui se dégage du Ta Prohm. Mais il vaut bien un détour pour le cadre étonnamment reposant qu’il offre, à quelques dizaine de mètres des incontournables que sont le Bayon et la Terrasse des Eléphants. Là-bas, la foule. Ici, rien d’autre que la végétation et le chant à trois voix des oiseaux. Une halte reposante au cœur de l’un des sites touristiques les plus fréquentés au monde.

Mais en vrai, la renommée des temples-cités d’Angkor implique-t-elle nécessairement de ne les visiter qu’au milieu d’une foules de touristes? Pas du tout! La plupart des sites peuvent se parcourir au calme. À condition de se renseigner à l’avance sur le parcours privilégié par la plupart des tours-opérateurs.

Profiter pleinement des magnifiques bas-reliefs d’Angkor Wat, sans se retrouver au milieu de la cohue, c’est possible! Par exemple en préférant par exemple les heures de midi, quand la plupart des groupes entament leur pause de midi. Ou alors peu avant la fermeture, en vous « cachant » au fond du temple; le temps que les gardiens viennent vous signifier de partir, vous aurez le temps de profiter des lieux. Des moments parfaits pour profiter de ce véritable chef d’œuvre, expression ultime du génie passé de la florissante civilisation khmère.

Angkor entier
Aux heures de midi, Angkor Wat est beaucoup moins fréquenté.

 

 

Angkor bas-reliefs
Des allées presque désertes à Angkor Wat? Il suffit de bien choisir son heure de visite.

On pourrait passer des semaines entières à découvrir les temples angkoriens, tant ceux-ci regorgent de détails et de recoins. Leur visite est d’autant plus appréciable que les efforts de conservation continuent, sans jamais que les temples ne s’en retrouvent dénaturés. Certains ensembles semblent presque avoir traversé les siècles intacts, alors que d’autres croulent littéralement sous la jungle envahissante.

Retrouvez bientôt des conseils pour visiter Siem Reap et ses environs dans les meilleures conditions.

statue et effondrement
Certains temples sont dans un état délabré. Ce qui ne leur enlève pas de charme.

 

 

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s